La boutique merveilleuse - Achat Vente de bijoux en argent et pierres naturelles - collier ethnique - bague historique - bracelet folklorique, Boucles oreilles gothique, pendentif steam punk, diadème elfique fantastique médiéval, perles loisirs créatifs, pierres précieuses, objets et articles ésotériques, magiques, vampire, accessoires époque antique, préhistoriques, gaulois, romains, médiéval, renaissance, empire, belle époque 1900, pirate, grande guerre 1914 1918 - Pierres, gemmes, cristaux, rubis, emeraude, corail, turquoise, lapis lazuli, aigue marine,  amazonite, ambreamethyste, ametrine, tourmaline, citrine, oeil de tigre, topaze, cornaline, labradorite, onyx, grenat, malachite - Articles religieux - croix, crucifix, anhk, egyptienne, pendule

 Votre panier est vide  Votre compte

Bijoux et Objets RELIGIEUX

Ame 138b croix ametrine ag925 1

Croix Chrétiennes, Egyptiennes, Anhk

ACHAT VENTE DE CROIX CHRETIENNES, CRUCIFIX, ANHK CROIX EGYPTIENNES DU NIL, SVASTIKA ,  

 

LA CROIX CHRETIENNE

Symbolique pré-chrétienne, l’usage de la croix en tant que symbole religieux remonte beaucoup plus loin que l’époque du Christ et n’est donc pas seulement d’origine chrétienne.

Elle était un symbole de bonheur que l'on retrouve entre autres dans les civilisations mésopotamiennes ou élamites. L'une des représentations les plus anciennes est la svastika, qui dans d'autres religions, en particulier l'hindouisme, symbolise le feu , le soleil , ou plus largement , la vie

 

ANHK – CROIX D’ISIS EGYPTIENNE – CROIX DU NIL

Talisman énigmatique à l'origine controversée, la croix égyptienne, encore appelée croix de vie ou Ankh, a traversé les siècles, conservant une aura mystérieuse. On le retrouve encore aujourd'hui, pour la beauté de son graphisme, sous forme de bijoux : pendentifs, boucles d'oreilles. Le symbole Ankh est un des plus anciens talismans de l'Egypte ancienne

 

LES CROIX

 

.On trouve déjà des symboles de croix dans les catacombes ou des monuments chrétiens dès le IIesiècle.

Croix votives catholique et chrétiennes, éthiopienne, orthodoxe ou Copte, Crucifix jesus christ,

Médailles et porte-bonheur, protection contre mauvais oeil,

Symboles votifs des pélerins de saint Jacques de Compostelle, coquille, ex-voto, reliques et ampoule de pélerin, médailles, symboles et insignes de corporations vieux métiers

Objets ésotériques et magiques, articles religieux et philosophiques,

 

LA CROIX - Origine et symbolique

 

Symbolique pré-chrétienne, l’usage de la croix en tant que symbole religieux remonte beaucoup plus loin que l’époque du Christ et n’est donc pas seulement d’origine chrétienne.

Elle était un symbole de bonheur que l'on retrouve entre autres dans les civilisations mésopotamiennes ou élamites.

 

L'une des représentations les plus anciennes est la svastika, qui dans d'autres religions, en particulier l'hindouisme, symbolise le feu , le soleil , ou plus largement , la vie .

 

Un autre symbole en rapport avec la croix est l'Ankh, symbole égyptien de la vie, qui a été adoptée plus tard par les chrétiens coptes, peut-être par la fusion de leurs significations.

 

Le signe de tav

La croix en forme de tau grec toujours utilisée par les franciscains est également une référence à ce passage d'Ézéchiel

Le geste de tracer un signe de croix sur le front est un des rites chrétiens les plus antiques.

Il était utilisé lors du baptême, ou tracé usuellement en symbole de protection.

 

ANHK – CROIX D’ISIS EGYPTIENNE – CROIX DU NIL

 

Talisman énigmatique à l'origine controversée, la croix égyptienne, encore appelée croix de vie ou Ankh, a traversé les siècles, conservant une aura mystérieuse. On le retrouve encore aujourd'hui, pour la beauté de son graphisme, sous forme de bijoux : pendentifs, boucles d'oreilles

 

Le symbole Ankh est un des plus anciens talismans de l'Egypte ancienne. De l'avis de tous, il est symbole de vie éternelle et de fertilité. Les égyptologues émettent plusieurs hypothèses sur son origine. La croix égyptienne pourrait symboliser la courroie d'une sandale. En effet, la vie est le chemin sur lequel chacun doit marcher.

Sir Alan Gardinier, égyptologue éminent du XXè siècle, défend cette théorie, aidé par sa science des hiéroglyphes. D'autres archéologues expliquent qu'il s'agit de la représentation d'une vertèbre de taureau.

Certains l'identifient à un tau hébreu (dernière lettre de l'alphabet hébraïque). Des guides égyptiens proposent une autre théorie, plus hasardeuse. L'Ankh égyptien pourrait représenter l'Egypte elle-même, la partie droite signifiant le Nil et la boucle mimant le delta. Le Nil ,source de toute vie est donc assimilé à la croix de vie.

Enfin la croix ansée, toujours en lien avec la vie et la fertilité, attribuerait la partie droite au pénis et la courbe au sexe féminin. C'est un symbole d'union entre Isis et Osiris.

 

Les dieux, gravés sur les monuments ou les colonnes des temples, tiennent le pendentif Ankh par la boucle. Ils peuvent aussi en porter un dans chaque main, les bras croisés sur la poitrine. La croix apparaît encore sur les ornementations des tombeaux car il s'agit de la clé permettant au mort d'effectuer son voyage posthume. Elle accompagnait ainsi toutes les cérémonies funéraires. La croix d'Egypte est reprise comme symbole par les Coptes, descendants du peuple des pharaons. Son symbolisme religieux, associé à la chrétienté, est fortement inspiré par leurs ancêtres.

Dans nos sociétés occidentales, cette croix est utilisée comme simple bijou ou alors porte-bonheur. Elle est censée protéger contre les dangers et veille sur la vie de celui qui la porte. Certaines personnes de la mouvance gothique la portent en amulette, car symbolisant l'immortalité, elle est identifiée aux vampires. Pour autant, il ne faut pas la confondre avec les véritables croix gothiques.

Enfin, des inconditionnels se font tatouer cette croix, voyant en l'Ankh une ornementation nimbée de beauté et de mystère.

Bouddha, Bouddhisme, Svastika

ACHAT VENTE DE BOUDDHA, OBJETS DU BOUDDHISME, SVASTIKA ,  

 

LE BOUDDHA

D’une façon générale, le terme « bouddha » désigne un «être éveillé », quelqu’un qui s’est éveillé du sommeil de l’ignorance et voit les choses telles qu’elles sont réellement. Un bouddha est une personne complètement libérée de toutes les fautes et de toutes les obstructions mentales. 

 

LE SVASTIKA

Le svastika est l'un des symboles les plus répandus et les plus anciens qui soient.

Il consiste en une croix à branches coudées, rencontrée à toutes les époques et sur tous les continents, en usage en Inde de toute antiquité, répandu en Chine par le bouddhisme, présent dans la Grèce ancienne sous la figure de Prométhée

 

LE BOUDDHA - ÊTRE EVEILLE

 

Autrefois, de nombreuses personnes sont devenues des bouddhas et de nombreuses personnes deviendront des bouddhas à l’avenir.

 

Il n’y a rien que Bouddha ne connaisse. Parce qu’il s’est éveillé du sommeil de l’ignorance et a éliminé toutes les obstructions de son esprit, il connaît absolument tout du passé, du présent et du futur, directement et simultanément. En outre, Bouddha a une immense compassion, totalement impartiale, qui embrasse tous les êtres vivants sans discrimination. Il les aide tous sans exception en se manifestant sous de multiples formes à travers l’univers et en bénissant leur esprit.

 

En recevant les bénédictions de Bouddha, tous les êtres, même le plus petit des animaux, ont parfois des états d’esprit paisibles et vertueux. Finalement, tous vont rencontrer une émanation de Bouddha, sous la forme d’un guide spirituel, et auront la possibilité de s’engager sur la voie de la libération et de l’illumination. Comme l’a dit le grand érudit bouddhiste indien Nagardjouna : « Il n’existe pas une seule personne qui n’ait reçu l’aide de Bouddha ».

 

QUALITES DU BOUDDHA

 

Il est impossible de décrire toutes les qualités d’un bouddha. La compassion, la sagesse et le pouvoir d’un bouddha sont inconcevables. Plus rien ne lui obscurcissant l’esprit, il voit tous les phénomènes dans tout l’univers aussi clairement qu’il voit un joyau dans le creux de sa main. Par la force de sa compassion, un bouddha accomplit spontanément ce qui est approprié pour aider les autres.

 

Il n’a pas besoin de réfléchir au meilleur moyen d’aider les êtres vivants ; il agit naturellement et sans efforts de la façon la plus bénéfique. Tout comme le soleil n’a besoin d’aucune motivation pour émettre de la lumière et de la chaleur, mais le fait simplement parce que la lumière et la chaleur sont sa vraie nature, ainsi un bouddha n’a besoin d’aucune motivation pour faire du bien aux autres, mais le fait simplement parce que c’est sa nature.

 

Comme le reflet de la lune apparaît sans effort à la surface de toute eau tranquille, les émanations d’un bouddha apparaissent spontanément partout où les esprits des êtres vivants sont capables de les percevoir. Les bouddhas peuvent émaner toute forme pouvant aider les êtres vivants.

 

LE BOUDDHISME

 

Quelquefois, ils se manifestent comme des bouddhistes et quelquefois comme des non-bouddhistes. Ils peuvent se manifester en tant qu’hommes ou femmes, rois ou vagabonds, citoyens respectueux de la loi ou criminels. Ils peuvent même se manifester sous forme d’animaux, de vent ou de pluie, de montagnes ou d’îles. A moins d’être un bouddha soi-même nous ne pouvons pas dire assurément qui ou quoi est une émanation d’un bouddha.

 

Parmi toutes les façons dont un bouddha peut aider les êtres vivants, la suprême façon est d’émaner un guide spirituel. Par ses enseignements et son exemple immaculé, un authentique guide spirituel mène ses disciples au long du chemin spirituel vers la libération et l’illumination.

 

Si nous rencontrons un guide spirituel mahayana qualifié et mettons en pratique tout ce qu’il enseigne nous atteindrons sans aucun doute l’illumination et deviendrons un bouddha conquérant. Nous serons alors en position de rendre la bonté à tous les êtres vivants en les libérant de leurs souffrances du samsara et en les menant vers la suprême félicité de la bouddhéité.

 

LE SVASTIKA

 

Le svastika est l'un des symboles les plus répandus et les plus anciens qui soient.

Il consiste en une croix à branches coudées, rencontrée à toutes les époques et sur tous les continents, en usage en Inde de toute antiquité, répandu en Chine par le bouddhisme, présent dans la Grèce ancienne sous la figure de Prométhée (qui dérobe une parcelle de feu à la roue du Soleil et l'apporte aux hommes) et dans d'autres civilisations (chez les Touareg par exemple).

Signe favorable, symbole de paix et de bonheur, peut-être aussi du Soleil (Feu), le svastika s'est répandu en Europe, aux Amériques, en Extrême-Orient et notamment en Inde où il garde toujours son sens bénéfique.

 

On accorde deux sens de rotation au Svastika, l'un horaire, l'autre antihoraire. Si les branches sont orientées vers la gauche (sens antihoraire), le svastika, qui prend le nom de "sauvastika", est dit "senestrogyre" ou "lévogyre". Si les branches sont tournées vers la droite (sens des aiguilles d'une montre), le svastika est dit "dextrogyre". Pour certaines civilisations ce sens est important et a une symbolique. Pour d’autres cela n’a aucune importance et pour d’autres encore, un seul sens de rotation est recevable 7.

Dans l’hindouisme, ce symbole est utilisé avec les deux sens de rotation. Dans la religion hindoue, les deux sens de rotation sont associés à l'activité du dieu Brahma constructeur de l'univers : le svastika proprement dit pointant vers la droite (sens horaire) représente la construction, la croissance, alors que celui pointant vers la gauche (sens antihoraire), appelé "sauvastika", représente l'involution, la destruction. Inscrit dans un carré à base horizontale (graphie nettement plus fréquente que la position à 45°), il représente la stabilité, ses branches indiquant les quatre orients. Il peut également être le symbole du dieu solaire Surya.

Pour le bouddhisme Mahayana (Grand Véhicule, pratiqué notamment en Chine), il figure les 10 milles mérites, le Nirvâna ; son sens est antihoraire ; on le retrouve sur la poitrine de Bouddha et de Guanyin.

Pour le bouddhisme Zen (pratiqué au Japon), il représente l’amour et la compassion lorsqu’il est dans le sens antihoraire ; dans le sens horaire, il symbolise la sagesse et l’énergie. Au Japon, les deux formes de svastika sont quelquefois associées aux deux composantes de l'illumination : le svastika pointant vers la gauche, "omote manji" (svastika externe) ou simplement "manji" représente l'amour et la compassion (associés au bouddha Amitabha), alors que le svastika pointant vers la droite, "ura manji" (svastika interne) ou "gyaku manji" (svastika inversé) représente la sagesse et l'énergie associées à Akshobhya 4.

Pour le bouddhisme tibétain : le sens ainsi que l’interprétation varient selon les écoles 7.

Le svastika pointant vers la droite (sens horaire), auspicieux et bénéfique, est presque seul représenté et jouit d'une popularité inaltérée par les événements en Europe. On le retrouve même sur des objets non proprement religieux. Le sauvastika (sens antihoraire), considéré comme néfaste, n'est en général pas employé.

Le terme "croix gammée" (allusion aux 4 branches, qui ont chacune la forme de la lettre grecque "gamma" majuscule) vient du grec "gammadion".

Les Grecs qualifiaient aussi le svastika de "tétrascèle" (quatre jambes).

Hamsa, Kahmsa, Main de Fatima

ACHAT VENTE DE HAMSA, KHAMSA, CHAMSA, MAIN DE FATIMA 

HAMSA – KHAMSA

 

La Hamsa, littéralement "cinq" en arabe, puis romanisée en Khamsa et Chamsa, est une amulette en forme de paume de main, populaire partout à travers le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. Elle est souvent intégrée aux bijoux et décorations murales pour se défendre contre le Mauvais Oeil. On croit que cette coutume provient d'une pratique phénicienne de Carthage.

 

La Main-de-Fatima protègerait les épouses, les femmes enceintes, les nouveaux-nés, considérés comme particulièrement vulnérables. Fatima apporte guérison, compassion pour tous et chacun de toutes nations, et aide à trouver le pardon et la compréhension.

 

Symbolisme

 

L'autre nom utilisé pour parler de la Hamsa (ou Khamsa) est "Main de Fatima", en l'honneur de Fatima Zahra, la fille du Prophète Mohammed. Les mains "Hamsa" contiennent souvent le symbole de l'oeil. Les représentations de la main, de l'oeil et du nombre cinq chez les Arabes (et Berbères) sont liées à la protection contre le mauvais oeil, comme l'exemplifie le dicton "Khamsa fi ainek" ("cinq [doigts] dans ton oeil"). Une autre formule utilisée contre le mauvais oeil en Arabe est "Khamsa wa-khamis". En raison de sa signification à la fois dans la culture arabe et berbère, la Hamsa est un des symboles nationaux d'Algérie et apparaît dans son emblème.

 

La Khamsa est la plus populaire de toutes les autres amulettes servant à protéger contre le mauvais oeil en Égypte, les autres étaient l'Oeil et la Hirz (une boîte argentée contenant les versets du Coran). La Main (Khamsa) a longtemps représenté les bénédictions, le pouvoir et la force et c'est pourquoi on l'utilise pour contrer le mauvais oeil. C'est l'une des composantes des bijoux les plus communes de la région.

 

Des preuves archéologiques démontrent qu'une main dont les doigts pointent vers le bas utilisée comme amulette de protection dans la région est une pratique plus ancienne que les croyances monothéistes. On croit qu'elle aurait été associée à Tanit, la déesse suprême de Carthage (Phénicie) dont la main (et parfois la vulve) était utilisée pour protéger contre le mauvais oeil.

 

De par sa popularité en Phénicie, la Hamsa aurait gagné la culture juive séfarade. Les Juifs l'appellent parfois "Main de Miriam", en référence à la soeur de Moïse et d'Aaron dans la Bible. Le chiffre cinq (hamesh en hébreu) représente les cinq livres de la Torah pour les Juifs. Il représente aussi la cinquième lettre de l'alphabet hébreu, "Heh", qui représente un des saints noms de Dieu. Plusieurs Juifs croient que les cinq doigts de la Hamsa leur rappellent d'utiliser leur cinq sens pour prier et louer Dieu.

 

Usage

 

Il y a deux styles principaux de Hamsa : la Hamsa stylisée possédant deux pouces symétriques et la main Hamsa qui n'est pas symétrique, ressemblant à une vraie main. Elles peuventêtre représentées avec les doigts pointant vers le haut ou le bas.

 

La Hamsa en tant que charme est portée souvent en collier et peut aussi être retrouvée dans les éléments décoratifs de la maison, sur des porte-clés ou sur d'autres bijoux. Plusieurs artistes utilisent l'image de la Hamsa dans leurs bijoux, peintures, sculptures, décorations murales et amulettes.

 

Le regain d'intérêt pour la Kabbale et le mysticisme judaïque est un facteur expliquant le retour en force de la Hamsa. Dans le mysticisme judaïque, le poisson est un symbole de bonne fortune, et plusieurs hamsas sont décorées d'images de poisson. Certaines Hamsas ont des prières hébreues inscrites, telle que la Sh'ma, Birkat HaBayit (Bénédiction pour la Maison), ou Tefilat HaDerech (Prière du Voyageur).

 

La Hamsa est souvent de couleur bleue, faite de turquoise. On croit que le bleu est une couleur qui reflète, comme un miroir, et renvoie les énergies malfaisantes du Mauvais Oeil.

 

Amulette féminine universelle

 

"Un sondage sur les amulettes anciennes et modernes à travers le monde conclut de manière surprenante que l'image de la main droite ouverte était un signe universellement reconnu et utilisé pour la protection, depuis les amulettes mésopotamiennes de Qat Istar et Qat Inana, à la Mano Pantea, à la main droite de Buddha dans la gestuelle mudra d'enseignement ou de protection et dans la Main de Fatima.

 

L'exérience humaine, commune et universelle des émotions de jalousie et d'envie, les colères de la grossesse et de l'accouchement, la dépendance envers les champs, cultures et troupeaux dévoilaient la réalité derrière cette amulette de main droite ouverte.

Dans toutes les cultures et traditions où nous retrouvons cette amulette, particulièrement identifiée à une personnalité féminine de grande énergie et de haut statut, il était coutume de l'utiliser pour se protéger, notamment dans les expériences "féminines" de la conception, de la grossesse, de l'accouchement et de l'allaitement, et même à l'intérieur même de la sphère domestique, dans l'éducation des enfants, la préparation de la nourriture et ainsi de suite. Au-delà des différents métaux ou pierres utilisés pour fabriquer l'amulette, il y a des différences fonctionnelles dans son utilisation.

 

Pour le Qat Istar, aussi connu sous le nom de Qat Inanna, ou "Main d'Ishtar (Main d'Inanna), nous ne possédons pas de base textuelle ou scriptuaire des Akkadiens, Sumériens et Mésopotamiens qui l'ont utilisé. Néanmoins, il avait une signification particulière et avait le pouvoir de guérir les maladies.

Similairement, il y avait une série de symboles anthropomorphiques représentant la protection divine, tels que la Main-de-Vénus (ou Aphrodite) et la Main-de-Marie qui protégeaint du mauvais oeil et protégeaient les femmes en général, en les rendant fertiles, leur permettant des grossesses à terme, permettant aux nourrices d'allaiter et donnant force aux plus faibles. De plus, il semble y avoir un lien entre la Main-de-Fatima et la Mano Pantea, ou la Main-de-la-Toute-Déesse, qui était originellement une amulette égyptienne à deux doigts, pour Isis et Osiris. Cette amulette invoquait les esprits protecteurs des parents. Dans le cas de la Mano Pantea, le pouce devait représenter Horus ou "l'enfant", et le premier et le second doigt représentaient distinctement Isis et Osiris.